Rendez-vous au pays du Sourire
"-Mamie, toi entre l'Inde et le Cambodge, tu choisirais quoi ? -...le Cambodge. -Ok, bon je pars au Cambodge alors." Ce n'est pas anodin, ce n'est pas sans importance, c'est juste un rendez-vous évident que j'ai à prendre avec le Pays du Sourire. Parce qu'un sourire c'est magnifique, parce que l'on en a tous besoin, parce que ça respire l'amour. Bonne visite.


Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Mes amis
Album photos

Mes albums

Où suis-je actuellement ?



Rubriques


Sites favoris

Armand Amar
Marc Vella, Pianiste Nomade...
Blog de Marie-O
Blog de Geneviève
Site de l'Eléphant Blanc

Un peu plus...

 

 

 

 

 

 

Bon. En ce moment, nettoyage de la salle au dessus du playing ground (ou plus récemment baptisé "local à chaussettes"). On va l'appeler le bureau des bénévoles. Et la salle en bas, ce serait pas mal en tant que "foyer", qu'est-ce que vous en pensez ? Parce qu'un foyer, c'est un endroit sympa quand on est gosse ou ado, c'est là où on s'amuse un peu, où on parle, où on écoute de la musique. Donc ouai, je trouve ça sympa de l'appeler le foyer, ça aurait plus de rapport avec la choucroute que local à chaussettes. Encore, si ils mettaient des chaussettes ici. Mais pour la plupart les cambodgiens sont pieds nus dans des tongues. Quoi que...les filles portent toujours des chaussettes dans les tongues (brrrrrrr....) pour ne pas "avoir la peau noire". Enfin bref, je m'éloigne là.

 

 

Donc, revenons-en à nos moutons, nous sommes depuis trois jours attelées de près au nettoyage en profondeur du bureau des bénévoles et du foyer. En braves bêtes on fait tout seules. Eeeeeeh oui. Les enfants sont pour la plupart à l'école et le peu qui sont là nous disent : "I'm tired", "I want to sleep", "I'm busy". On a reçu un petit peu d'aide des Nounous Srey et Gneup.

 

 

Pour nettoyer une salle qui n'a pas été ouverte depuis un an, il faut :

 

 

 

1. se préparer à être enrhumée

 

2. ...donc préparer des mouchoirs

 

3. trier ce qui est à garder de ce qui est à jeter

 

4. refaire les poussières et repasser la serpillère chaque jour pendant quatre jours, le temps que la poussière retombe à chaque fois

 

5. ...donc prévoir de ne pas se laver les cheveux pendant quatre jours, parce que ça sert à rien en fait. On abrite famille araignée et leurs amis...

 

6. porter des vêtements déjà moches

 

7. savoir bricoler des balais, des manches, tenir sur un escabeau. Parce que oui, la dernière fois en peignant le foyer je me suis cassée la binette de mon escabeau, vous savez celui qui était un peu bancal, qui ne tenait que sur trois pieds...hé ben pas loupé, je suis tombée du barreau le plus haut. Bien entendu j'ai fait un petit effet de style avant de tomber, histoire de retrouver mon équilibre. Et heureusement, sinon ma chute n'aurait pas été amortie et je me serais sûrement cassé quelquechose.

 

Ce que j'ai aimé par-dessus tout ce sont les garçons qui -comme par hasard à ce moment-là- me regardaient étendre le bras loin, loin, pour combler le petit blanc de peinture rebelle là-bas au fond...Une fois tombée j'ai vu arriver nounou Srey catastrophée, et les garçons morts de rire quand ils ont vu que j'avais rien...ils m'ont mimé la scène pendant trois jours.

 

Je ne vous dirai pas que ce sont les mêmes qui m'ont vu tomber dans le lavoir de Nounou Srey, alors que je portais une énorme bassine d'eau pour laver mon linge. Il n'y avait qu'un seul trou, le trou d'évacuation d'eau, il fallait que ce soit mon pied qui tombe dedans. Ne rigolez pas, je me suis retourné un ongle. Et autant vous dire que ce n'était plus dans la bassine que l'eau était...

 

 

Qu'est-ce que je disais au fait ? Johanne me perturbe, elle boit un Lemon Shake. Et les Lemon Shake de la Happy sont absolument DIVINS. Bon, j'en étais où ??? Ah oui.

 

 

8. laver le sol avec des serviettes en tissu...

 

9. rincer l'eau toutes les 30 secondes

 

 

 

En lavant hier, j'ai croisé Cendrillon en haut des escaliers. Bon là c'était plutôt Poussièrillion. Mais je l'ai trouvée bien effrontée...

 

 

 

 

10. aimer prendre une douche en rentrant le soir...

 

 

Prendre une douche au Cambodge, c'est le salut. Laver ses vêtements aussi. Ils se salissent trop vite ici. Sueur, poussière, pollution...depuis quelques temps je les lave à l'orphelinat, comme ça j'évite les risque de retrouver le string de l'américaine d'à coté dans mon sac de vêtements, comme c'est arrivé à Johanne. "Euh...vous vous êtes trompée ! Ce n'est pas à moi ce...ce...ce....."

 

Enfin bref, l'autre jour j'ai lavé mes habits à Kien Kleang.

 

 

 

 

 

 

Non vous ne verrez pas le trou où je me suis cassé la binette.

 

 

Et Nounou Srey a voulu m'aider. Vous avez déjà vu Nounou Srey ne pas vous aider ? Impossible. Quand elle ne t'aide pas, elle te dit : "Gniam, Gniam !" (=mange !!) en te remettant deux cuillères de riz dans l'assiette. Son coup favori (qui ne marche qu'avec ceux qui ne l'ont jamais expérimenté...) c'est : "Oh, regarde !!! Regarde le ciel !! Ou regarde l'oiseau !! Ou oh c'est quoi ça ??" et pendant que tu cherches où est l'oiseau, elle (ou Srey Keo aussi, tout le temps dans le coup avec sa mère) te re-remplit l'assiette.

 

 

"-C'est moi qui lave mon tee-shirt !!!

-Non, c'est moiiiiiiii !"

 

 

 

 

 

Sacré Nounou Srey...

 

 

 

Avant-hier j'ai pris une petite décision sympathique...enlever les méchants poux des têtes de Channi et Channa. Channi et Channa sont les deux jumelles de Kien Kleang. J'aurais envie de dire que ce sont les petites âmes de l'orphelinat. Quand elles ne sont pas là, c'est différent. On ne les voit pas courir, jouer, ou tout simplement personne ne nous tire ou tape le bras pour nous faire comprendre quelque chose. Arrivées bébés à Kien Kleang, donc orphelines ou du moins abandonnées, elles se sont révélées être muettes, ou du moyen portant un trouble du langage assez fort. Alors nos jumelles ne parlent pas, mais elles essayent de se faire comprendre, par des gestes, des tapes, des bruits. Alors elles ne font pas beaucoup de bruit mais sans elles, je crois que Kien Kleang serait vide, très vide.

 

 

 

Channi :

 

 

 

 

 

 

 

Et Channa :

 

 

 

 

 

Et donc, Channi et Channa avaient (et ont encore, sûrement...) un paquet de poux. On m'avait prévenu, mais quand même, il y en avait pas mal.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alors la danse du Saint-Doux pour leur passer un shampooing...je vous raconte pas.

 

1. Non !!!! Ne nous regarde pas nous déshabiller. Allez ! Tourne-toi.

2. Tapage signifiant sûrement que c'est bon, elles sont toutes nues.

3. Rires. C'est bon, j'ai passé l'épreuve.

4. Les faire venir vers moi pour leur mouiller la tête : 10 minutes.

5. Leur mettre des petites touches d'eau par-ci par là histoire de ne pas verser la douche froide d'un seul coup (ici c'est avec un récipient qu'on se lave) : 10 minutes.

6. Faire le shampooing : un peu plus rapide quand même.

7. Faire reposer 10 minutes : là on s'en fout, on se trimballe toutes nues dehors sans problème !!!

8. Les faire revenir, les faire accepter d'enlever leur charlotte, leur repasser le peigne à poux encore une fois...un bon quart d'heure à coups de "-Bon ben je m'en vais alors. Je pars, Bye Bye !!! -Ok, ok, ok (+coopération) "

 

 

C'est pour ça que je les aime. Parce qu'elles sont timides et franches à la fois, et que sans elles on s'ennuierait presque. Je suis sûre qu'Audrik est d'accord avec moi. Regardez-le sur la moto avec elles !

 

 

 

 

 

 

 

Ah oui Audrik, tu manques beaucoup aux enfants et à Nounou Srey. Ils réclament souvent après toi, et je crois qu'ils jetent moins leurs papiers parterre depuis que tu as fait les affiches.

 

 

Aaaaah...Kien Kleang, ses enfants, ses odeurs, ses bruits. Pour y aller ça fait quelques semaines qu'on fait appel à Banana, notre motodriver préféré.

 

 

 

 

 

 

On l'adore...il est drôle (vraiment drôle !), gentil (vraiment gentil !), et exceptionnellement honnête. Non pas que les khmers ne soient pas honnêtes, mais on va dire que Banana n'essaie jamais de nous grapiller des dollars en plus. On a notre prix pour Kien Kleang, et si on veut aller autre part on choisit ce qu'on veut lui donner. Et puis il est serviable, toujours prêt à nous aider, et toujours désolé quand on rencontre un trou sur la route et qu'on se tape le cul. Haha...

 

Chaque jour il nous remercie : "Merci de me donner un travail tous les jours !" Il a deux filles de 12 et 13 ans, qui lui ressemblent beaucoup d'ailleurs. Et qui sourient comme lui.

 

 

 

 

C'est pour des gens comme ça qu'on aimerait être riche et payer l'école d'anglais à ses enfants...

 

 

Je change de sujet. Aujourd'hui on a repeint une petite marche en gris, histoire de faire les finitions dans le foyer...en fait c'est Bandath et Bangdi qui ont voulu s'y coller, alors je leur ai donné un pinceau et ils s'y sont attelés, et j'ai repassé un petit coup de pinceau derrière.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                      Bandath

 

 

 

Bangdi

 

 

 

Et nous trois !!!

 

 

 

 

 

 

Quant à Phnom Penh, la ville suit toujours le même cours, tranquille, mais rapide aussi en même temps, avec le tas de motos partout. Ici il est inconcevable de marcher, et ça relève du miracle de faire 3 kilomètres à vélo. Les Cambodgiens n'aiment pas tellement marcher, ou pédaler trop longtemps. Ils préfèrent dormir, dans leurs hamacs, sur leurs motos, dans leurs tuk-tuk..."tu veux dormir ? T'es fatigué ?" Question qui revient très très souvent à Kien Kleang.

 

 

C'est peut-être pour ça que c'est la mode du pyjama ici !!! Ah oui, je ne vous l'ai pas encore dit ça. Au Cambodge, la mode actuelle est de sortir en pyjama dans la rue. Pyjama Nounours, pyjama rose, pyjama à fleurs, pyjama de mamies, pyjamas à coeurs...c'est à celle qui aura le plus beau pyjama. Vous ne me croyez pas ? Moi non plus je n'y croyais pas avant de le voir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                              Deux d'un coup !!!!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A force d'en voir je ne les vois même plus...vous voulez que je vous en ramène un ?? Vous avez le choix :

 

 

 

 

 

 

 

Allez. Pour finir ce petit article, voici une petite photo sur la route de Kien Kleang.

 

 

 

 

 

 

Et puis allez tenez, le petit chat de Kien Kleang (Capucine) que Laurence a recueilli chez elle. De petite et maigrichonne, inactive, sans réaction, elle est passée à gros bidon,  hyperactive, et a subi une poussée de croissance incroyable en une semaine...

 

 

 

 

 

 

 

 

Et allez, deux autres petites photos.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                 

 

 

 

 

 

 

 

Et Viseth, je ne peux pas faire un article sans lui...brother !

 

 

 

 

 

 

 

Bien à vous, plein de papouillettes et de bisous. 

 

Et plein de............................................?

 

 

 

 

...SOURIRES !!!!                                

 

 

 

 

 

 

 

smileysmileysmileysmileysmileysmileysmileysmileysmileysmileysmileysmileysmileysmileysmileysmileysmileysmileysmileysmileysmileysmileysmileysmiley

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 17:59, le 5/12/2012,
Mots clefs :
Page précédente
Page 13 sur 31