Rendez-vous au pays du Sourire
"-Mamie, toi entre l'Inde et le Cambodge, tu choisirais quoi ? -...le Cambodge. -Ok, bon je pars au Cambodge alors." Ce n'est pas anodin, ce n'est pas sans importance, c'est juste un rendez-vous évident que j'ai à prendre avec le Pays du Sourire. Parce qu'un sourire c'est magnifique, parce que l'on en a tous besoin, parce que ça respire l'amour. Bonne visite.


Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Mes amis
Album photos

Mes albums

Où suis-je actuellement ?



Rubriques


Sites favoris

Armand Amar
Marc Vella, Pianiste Nomade...
Blog de Marie-O
Blog de Geneviève
Site de l'Eléphant Blanc

 

 

 

 

Fin du voyage au Pays du sourire...

 

 

 

 

 

 

Quatre mois de joie, de liberté, d'amour, de beauté et de sourires.

 

 

 

Merci Cambodge pour ton Sourire.

 

 

 

 

Merci à tous....

 

 

 

 

 



 

 

 



Lien

Publié à 17:25, le 6/02/2013,
Mots clefs :

Encore un peu pour la route !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il me reste beaucoup de photos que je n'ai pas utilisées pour mon blog...alors je vais vous les faire partager, dans le désordre.

 

 

Un repas à l'orphelinat, chez Nounou Srey, avec Manu et Maxime, un français bien courageux qui traverse l'Asie à moto (une vieille, très vieille moto je dois dire) !!

Nounou Srey nous avait cuisiné un excellent repas...!!!

 

Chiniang na !! (Super bon :) )

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Manu qui donne un cours d'anglais Sopheak...BINGO !!

 

 

 

 

 

 

 

Le nouveau chat de l'orphelinat, venu d'on-ne-sait-où...comme tous d'ailleurs. Regardez il a les yeux vraiment tout bleus.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sok Rouen...de 1993, comme nous. Sok Rouen, tu viens en France avec moi ???

 

 

 

 

 

 

Touch, avec son petit visage d'ange et son sourire qui ne disparaît jamais.

 

 

 

 

 

 

 

 

Un goûter à l'orphelinat : des nouilles !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une, deux, une deux !!! Pompes !!!! Bon ok j'avoue, Manu est plus douée que moi....

 

 

 

 

...et moins en galère.

 

 

 

 

Au café à côté de l'orphelinat, avec notre café préféré : glacé et au lait concentré sucré. Miam !

 

 

 

 

 

Oh ben dis-donc, on dirait que ça travaille dur là !!!! Les garçons en train de jouer au volley.

 

 

 

 

 

Et nous ben...bien entendu...on est des nanas alors on embête les sportifs. Na !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Héhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avec Heng...

 

 

 

 

 

 

 

 

Je vous embrasse bien fort. Bisous à tous !

 

 



Lien

Publié à 09:23, le 3/02/2013,
Mots clefs :

Le noeud à l'estomac.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le fameux noeud à l'estomac. Celui qui prend aux tripes quand on réalise qu'il ne reste plus deux mois, ou deux semaines, mais qu'on part mercredi ! Ouh la trouille.

 

 

C'est surtout que du coup on projette ça et ça et ça, et qu'on aura bien entendu pas le temps de tout faire.

Surtout que de vendredi à lundi l'enterrement du roi mort il y a trois mois mobilise tout le Cambodge : ce qui signifie pas de marchés, pas de tuk-tuk, pas de motos, et sûrement pas foule à l'orphelinat.  Dur dur pour une fin de séjour...!

 

 

Anyway. Il nous faut profiter à fond !

 

 

J'ai envie de vous faire partager quelques bons moments passés avant de partir à Kampot.

 

 

Ce que j'adore c'est quand les enfants nous proposent de nous amener jusqu'au pont le soir, quand on a pas de moto ou pas de tuk-tuk. Alors on grimpe sur leurs vélos et ils nous y emmènent, et nous aident à en trouver un.

 

 

Alors il y a :

 

1. Sothy (Jo et moi, on est ses "princesses" !)

 

 

 

 

 

 

2. Sokrouen (Oh la vache, qu'est-ce qu'il va me manquer !!!)

 

 

 

 

 

 

 

3. Tylin (toujours volontaire)

 

 

 

 

 

4. Tireath (notre grincheux préféré)

 

 

 

 

 

Et on se marre sur les vélos, soit parce que ça penche du côté que ça va tomber, soit parce qu'on a mal aux fesses, soit parce c'est génial tout simplement...

 

 

Merci à Manu pour toutes les photos qui vont suivre, après avoir perdu mon appareil...heureusement qu'elle était là ! 

 

Alors nous voici sur les vélos, glorieuses et fofolles.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

au pont japonais...Mais où est passée Johanne ????

 

 

oh ben!!!!!! La voilà !!!! Et en courant en plus !!!! On voit de ces choses au Cambodge...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alors on part bientôt...le compte-à-rebours est enclenché, bientôt ça se comptera en jours.

 

 

 

 

Et en attendant, regardez comment ma Jo' est reslendissante....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ca fait plaisir !!! (Johanne, khniom sro lagnié !!! je suis sûre que tu liras ça dans dix ans mais pas grave. C'est dans la boîte !!!)

 

 

 

 

Bon. Il me reste une semaine. Je crois que vous me comprendrez si je ne m'attarde pas trop sur mon blog. Promis je metterai des photos de ma dernière semaine.

 

 

 

 

Je vous embrasse avec la chaleur du Cambodge et de ses habitnats, avec les sourires qui vont me manquer et la simplicité des choses ici

 

 

 

Bien à vous !



Lien

Publié à 11:39, le 28/01/2013,
Mots clefs :

Kampot...Les manguiers.

 

 

 

 

 

 

 

Nous voilà à Kampot...

 

 

 

 

 

 

Pour y arriver, on a décidé de louer des motos (ici ce sont plutôt des scooters...). De dimanche dernier à  dimanche prochain, comme ca on a le temps d'aller à Kep aussi.

 

Alors on loue deux motos à 5 dollars la journée, et comme ca on fait un looooong voyage sous le soleil et c'est bien sympathique. On est partis à quatre : Manu (la nouvelle volontaire), Johanne, Thomas (notre ami australien) et moi. Deux sur chaque moto.

 

 

On est partis à 7h00 du mat', un tout petit sac au dos et plein de bouffe dans le coffre du scooter. Pour sortir de Phnom Penh ca a été un peu difficile, retrouver notre chemin et partir par la bonne route...

 

Mais c'est bon ! En 6 heures de route nous avons parcouru 150 kilomètres, et on a pris plein de coups de soleil ! Malgré la crème solaire...le soleil tape vraiment très fort ici.

 

Alors on est bien arrivés, un peu fatigués et courbaturés, les fesses en fourmis à force d'être restés dans le même position pendant longtemps. Mais ca vaut bien le coup...après l'effort, le réconfort ! Jamais cette phrase ne m'a paru aussi vraie...

 

Laurence et Laurent nous avaient conseillé une Guesthouse, Les Manguiers...je dois dire que c'était une bonne idée. On est arrivés dans un endroit magique. Au bord de la rivière de Kampot, avec les montagnes juste derrière. Un endroit reculé, que l'on trouve après avoir fait un petit bout de chemin sur un sentier plein de trous où y'a personne...

 

Trooooooop bien. Air frais, pas de bruits de voiture ni de moto, juste à l'ombre des arbres et au bord de la rivière...

 

 

Alors voilà. J'ai plus d'appareil photo et ca m'embête sincèrement. Parce que du coup il faut que j'attende d'être à Phnom Penh pour récupérer les photos de Manu...

 

Enfin pour l'instant j'ai pu en récupérer une ou eux sur internet...

 

 

Après Siem Reap, Angkor, la cascade de Phmon Kulen, Sihanoukville et Otres Beach, c'est la rivière de Kampot qui offre sa beauté...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un paradis. C'est magique...on a juste envie de s'arrêter un moment, d'écouter la nature autour de nous, d'écouter la rivière...aaah Cambodge. T'en as des beaux de secrets. Et bien cachés en plus, ca les rend encore plus irrésistibles.

 

 

Revenez voir cet article dans une semaine, ou peut-être plus...j'aurai sûrement mis d'autres photos. Celles-là je les ai pêchées sur internet, mais les prochaines seront sûrement tout aussi belles. Pour l'instant...je profite !! Trois jours...non non ce n'est pas assez. Je veux rester ici une semaine moi !! On est trop bien ! ....

 

 

 

A bientôt.......



Lien

Publié à 08:20, le 21/01/2013,
Mots clefs :

Advice !

 

 

 

 

Bon, autant se le dire, c'était pas joyeux joyeux comme journée.

 

1- je me suis fait voler mon sac à l'arrachée

2- le motodop qu'on a pris un peu plus tard avec Manu n'était vraiment, mais alors vraiment pas sympa.

 

 

Du coup j'ai perdu mon sac (celui de ma maman, Snif!), mon appareil photo, l'argent d'Elephant Blanc, et mon argent perso. Et ma carte bancaire aussi. Dieu Merci mon passeport m'attendait sagement dans son tiroir de la Lazy Gecko, mes photos étaient sauvegardées, et je n'avais que 40 $ dans mon porte-monnaie. Ce qui est chiant c'est l'argent d'EB et les interviews qu'on avait déjà faits, et mon joli porte-monnaie, et le dessin de Srey May, etc. etc.

 

Et je viens de réaliser, les clés de Kien Kleang. La mouise.

 

 

On était toutes les trois dans le tuk-tuk, Manu à ma droite et Jo' en face. Mon sac était posé sur mes genoux, j'avais les mains dessus, la lanière dans les mains. Il a pris mon sac en douce, alors que je regardai vers la gauche, peut-être qu'il nous suivait en guettant un instant d'inattention. Lorsque j'ai senti mon sac partir je l'ai tiré vers moi, très fort, mais la lanière a cassé. Pas plus mal finalement, ça aurait pu très mal tourner.

 

Et après ces quelques secondes, il continue sa route à toute vitesse. Tee-shirt noir, moto noire, pas de casque. Environ 25 ans. Apparemment ça se passe souvent là, au Riverside, au bord du fleuve Tonle Sap. Fais Yech'. Encore une conne de touriste, il a dû se dire. Sur le coup crise de larmes, après coup le choc.

 

Allez, relativisons.

 

 

J'adore. On arrive à la Police, les mecs à moitié en train de dormir, mais quand même un rien souriants.

On fait la déposition, ça va, tranquille, et on file à l'Ambassade.

 

Entrée : déposez vos sacs dans le casiers (enfin, pour ceux qui en ont encore...haha). Ok c'est comme ça, ok c'est par mesure de sécurité, ok ok, mais après un vol du genre c'est pas la première chose que t'as envie de faire...

 

Et on rentre, on donne le papier, on attend, on attend, on rigole nerveusement, et puis on rentre dans un bureau français, avec des gens français, et là avec Manu on se regarde : "ça donne pas envie de rentrer chez soi..." L'hospitalité légendaire française. Un ton mou, un semblant de flemingite, et le fameux "un vol à l'arrachée ? Oh ben c'est courant ça, sur le Riverside ? Ah ouai, classique." le R-Ê-V-E. Douce Fraaaaance-euh...tendre pays de mon enfaaaaaance-euh !

 

Trêves de plaisanteries. J'ai dû appeler le service de nuit d'urgence Visa Premier, et Paf! je me recoltine un mur de fer. Je crois que ça m'a plus énervée encore que le vol. J'étais encore sur le choc, et à la question "...attendez, je n'ai pas compris...il faut que j'envoie la confirmation d'opposition par mail ou par courrier... ?", mon aimaaaaable interlocutrice me répond : "je n'ai pas dit ça mademoiselle." Et je vous dis pas le ton. Plus froid que ça tu meurs. Et en plus, tu te sens débile et inutile. Merci madaaaaaaame !

 

Voilà, comment un sac disparaît en moins de 10 secondes, comment ça fait bizarre de se retrouver face à la paperasse et aux problèmes matériels en tout genre, et comment on se sent après une agression j'ai envie de dire simple...qu'est-ce que ça doit être quand c'est plus grave ?

 

Je suis restée bien deux heures sur ma chaise à la Lazy Gecko à tout repasser dans ma tête...le petit vélo qui pédale, pédale...questions, incompréhension...remue-ménage.

 

 

Au moins, je connaîtrai cette facette du Cambodge.

 

Avec Manu on est allées acheter un disque dur.

Je crois que notre nervosité s'est ressentie auprès du motodop au retour, parce qu'il a vraiment pas été sympa. Haussement de voix, roulement d'yeux, grands gestes...bon Manu, on se tasse, on ferme notre gueule et on paye 5000, ok ? On se regarde et on a les larmes aux yeux...on sait même pas si on rit ou si on pleure.

 

Les nerfs quoi.

 

 

Mais aujourd'hui ça va, on re-sourit à tout le monde. Et on est contentes. Bon ok, on sert notre sac très fort contre nous...je crois que je n'ai jamais autant apprécié d'avoir un sac bien attaché collé à mon dos.

 

 

 

Eh bien voilà, alors un petit conseil avant de partir : ne vous trimballez pas avec des grosses sommes sur vous. Si vous êtes en Guesthouse cachez les gros billets dans vos chaussures ou dans vos poches de pantalons, et surtout gardez bien votre sac contre vous...un ami s'est fait voler 700$ dans sa guesthouse au Laos, un autre 400$, moi-même 60$, alors attention. Même en ayant confiance on peut se faire avoir, yep yep.

 

 

Allez, bonne journée quand même. On a découvert une super librairie, "au livre ouvert", qui propose des livres en khmer, anglais, français, allemand, pour tous ceux qui veulent lire au Cambodge gratuitement...on était bien contentes avec Manu et on s'est assises et allongées pendant pas mal de temps à feuilleter les bouquins pour enfants. Pour ma part j'ai commencé la lecture d'Ensemble c'est tout d'Anna Gavalda. Pourquoi pas ? Ca change les idées et c'est sympa comme bouquin.

 

 

 

Bien à vous !!!!

 

heart

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Lien

Publié à 13:06, le 15/01/2013,
Mots clefs :
Page précédente
Page 1 sur 7